Les artistes invités de la 72e saison 2018-2019
Les artistes invités de la 72e saison 2018-2019

DUO DE PIANO LUDMILA BERLINSKAIA & ARTHUR ANCELLE

En France, ils jouent Salle Cortot, Salle Gaveau, au Pianofolies du Touquet, en Suisse, ils sont invités aux “Sommets Musicaux” de Gstaad et au Festival de Boswil pour une intégrale inédite des œuvres de Debussy et Ravel à quatre mains et deux pianos. En Russie, ils sont les invités de nombreux festivals tel le prestigieux “Festival des Nuits de Décembre” à Moscou et jouent aux Philharmonies de Saint-Pétersbourg, de Moscou et de Nijni-Novgorod. Ils se produisent avec plusieurs orchestres en Europe et en Asie, dont l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg, et ont notamment fait l’ouverture du “Tokyo Spring Festival” en 2015 et du festival “Rota das Artes” de Lisbonne en 2016.

 

Leur premier album, paru chez Saphir Productions et consacré à Tchaïkovski, a reçu un excellent accueil de la critique et plusieurs récompenses, dont la distinction “5 Diapasons” et “4 Étoiles” du BBC Music Magazine. Leur deuxième album, consacré aux célèbres ballets de Prokofiev, est le premier album entièrement produit par le label russe Melodiya depuis la chute de l’URSS, et inaugure une série de nouveaux projets de cette maison. Le succès immédiat de ce disque auprès de la critique internationale et du public a encouragé les artistes et le label à poursuivre leur collaboration pour les prochaines saisons. En janvier 2017, ils présentent en première mondiale l’enregistrement de la célèbre Sonate de Liszt en si mineur, transcrite pour 2 pianos par C. Saint-Saëns, qui obtient “5 Diapasons” du magazine éponyme et est l’Editor’s Choice de Gramophone Magazine.

 

Ils ont conquis leur public par l’authenticité de leurs interprétations, leur entente parfaite, leur richesse sonore et leurs programmes raffinés et originaux. Non contents d’avoir fédéré un public fidèle, ils ont su créer autour d’eux tout un univers artistique, concrétisé par des partenariats divers tant dans l’univers du luxe que du transport aérien, et sont soutenus par Yamaha à Moscou et les Pianos Nebout à Paris, pour bénéficier en toute circonstance des meilleurs instruments.

 

À l’origine de nombreux projets artistiques réunissant les arts, Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle ont par exemple réunis en 2013 les plus grands solistes russes, le danseur étoile Sergei Polunin et Gérard Depardieu autour d’eux pour un concert “d’humeur bohème” à Moscou mêlant musique, danse, cinéma, théâtre et lumière qui fut l’un des “must see” de la saison moscovite. Ils sont en outre depuis 2012 les directeurs artistiques d’un nouveau festival de musique, “La Clé des Portes”, installé dans le cadre enchanteur des châteaux de la Loire.

 

“Je peux simplement dire que j’ai été bouleversé par le jeu de ce duo mari-et-femme franco-Russe, stupéfié dans la mesure où tout scepticisme initial, toute idée qu’il ne s’agirait que d’une simple curiosité, est totalement démenti. Leur performance de cette musique est tout et encore plus que ce que j’avais espéré (...) ceci sera parmi mes disques de l’année.”

Jeremy Nicholas - Gramophone (UK)

 

“Mais la fascination est due surtout au jeu vraiment éblouissant de Ludmila Berlinskaïa et d’Arthur Ancelle. D’une exécution impeccable, leur interprétation terriblement virtuose dénote un plaisir évident à jouer : avec une impétuosité fulgurante dans les passages rapides et des passages lents dont le phrasé respire. Ainsi se dégage l’impression que les deux partenaires, grâce à leur jeu spontané et léger mais parfaitement contrôlé à chaque instant, se stimulent et s’encouragent mutuellement. A cela s’ajoute leur culture du toucher qui, avec des nuances incroyablement riches, donne à la ligne mélodique une couleur et une chaleur que l’on trouve rarement à un tel niveau artistique.”

Giselher Schubert - Fono Forum (Allemagne)

 

“Superbe technique d’un duo qui ressent viscéralement la violence expressive de ces pages.”

Classica ( France )

 

“... c’est tout à fait grisant, et pour couronner le tout, Berlinskaïa et Ancelle sont des pianistes sensationnels. Cet album, leur deuxième, pourrait être classé comme indispensable.”

Huntley Dent - Fanfare (USA)

 

“Pletnev a enregistré cette pièce pour Deutsche Grammophon avec rien de moins que Martha Argerich ellemême, et pourtant Berlinskaïa et Ancelle proposent une concurrence formidable. Qui gagne ? (...) Au final, c’est très serré entre les deux enregistrements, mais je choisirais le Berlinskaïa / Ancelle...”

Robert Cummings - classical.net

 

“Les deux pianistes sont si bien synchronisés qu’ils donnent l’impression de n’être qu’un seul. (...) je dois dire que j’ai été complètement bouleversé par cet enregistrement (...) Au final c’est un disque absolument magnifique et fascinant.”

Jonathan Welsh - musicweb-international

 

“Sans faire dans la surenchère, Ancelle et Berlinskaïa, brillants, enjoués, dévalent ces traits héroïques avec un entrain ... communicatif !”

Jérome Bastianelli - Diapason (France)

 

“Des interprétations dramatiques et prenantes qui nous font facilement oublier les versions orchestrales.”

Guy Engels - pizzicato.lu

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION LORRAINE DE MUSIQUE DE CHAMBRE 2016