Les artistes invités de la 71e saison 2017-2018
Les artistes invités de la 71e saison 2017-2018

LE QUATUOR DANEL

Dès 1991, le Quatuor Danel a su s’imposer sur la scène internationale, toujours avec le même enthousiasme et la même conviction, remportant parmi les plus hautes distinctions aux concours internationaux d’Évian, Saint-Pétersbourg (Chostakovitch) et Londres.

 

Il suit les axes qui ont motivé sa création: le travail sans cesse renouvelé du répertoire de Haydn aux contemporains, un travail de longue haleine mené auprès de ceux qui ont marqué l’histoire du quatuor : Quatuor Amadeus, Quatuor Borodine, Fiodor Droujinine (Quatuor Beethoven), Walter Levin (Quatuor Lasalle), Pierre Penassou (Quatuor Parennin), Hugh Maguire…

 

Avec plus de 80 concerts par an, son parcours l’a amené à se produire dans les plus grandes salles européennes et internationales. Le Quatuor Danel s’affirme comme une formation ouverte sur le monde d’aujourd’hui et la création. Ainsi ils collaborent avec les compositeurs contemporains  et soutiennent les talents de demain.

 

Le Quatuor Danel propose à un public conquis de découvrir sur quelques jours les intégrales des quatuors de Beethoven, Schubert, Chostakovitch, et Weinberg. Le répertoire russe a toujours été l’un des fers de lance du Quatuor Danel avec notamment l’enregistrement de l’intégrale des quatuors de Chostakovitch chez Fuga Libera et de l’intégrale des quatuors de Weinberg chez CPO qui ont été salués unanimement par la critique internationale.

En 2005, le Quatuor Danel succède au Quatuor Lindsay en tant que « Quatuor en résidence» à l’Université de Manchester. L’enseignement et la transmission sont aussi l’une des marques du Quatuor Danel qui donne régulièrement, toujours avec la même générosité et disponibilité, des Master Class à travers toute l’Europe.

 

« Magnifique transparence de son! Le Quatuor Danel a déjà fait preuve de ses qualités dans le tout premier quatuor de Haydn: interprétation d’ une extrême élégance, ensemble d’une homogénéité exceptionnelle, transparence du son! La merveilleuse sérénade du mouvement lent joué par Marc Danel a été envoûtante! ; sa sonorité extrêmement douce, soyeuse et fine est sûrement un autre signe distinctif témoignant de la qualité de ce quatuor ».

Süddeutsche Zeitung

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION LORRAINE DE MUSIQUE DE CHAMBRE 2016